QUELLE TECHNIQUE DE POSE UTILISER POUR INSTALLER VOTRE PARQUET ?

POSE : COLLÉE, CLOUÉE OU FLOTTANTE

Pour définir le type de pose adéquat, il est impératif de définir les paramètres suivant définir :

  • La nature du support sur lequel vous allez poser votre parquet.
  • Les prérequis techniques sensibles (chauffage par le sol, système rafraîchissant, pièce humide, constructions anciennes – lambourdes ou solives)
  • Le type de parquet que vous souhaitez installer : parquet massif, parquet contrecollé, sol stratifié

POSE CLOUÉE
Type de parquet : Parquets massifs (> 20 mm d’épaisseur)
Type de support : Poutres ou lambourdes
Accessibilité : Niveau pro
Isolation : –
Recommandations techniques : Souvent utilisée pour pose à l’étage sur solive ou lambourdes existantes dans des constructions anciennes

POSE COLLÉE
Type de parquet : Parquets massifs, parquets contrecollés
Type de support : Chape de ciment, support aggloméré, ancien parquet si pas trop épais
Accessibilité : Niveau confirmé
Isolation : Sous-couche isolante
Recommandations techniques : Obligatoire pour pièce humide et sols chauffants et/ou rafraîchissants

POSE FLOTTANTE
Type de parquet : Parquets contrecollés, sols stratifiés
Type de support : Chape de ciment, support aggloméré, ancien parquet si pas trop épais
Accessibilité : Pose accessible
Isolation : Sous-couche isolante
Recommandations techniques : Idéale si l’on souhaite conserver le revêtement d’origine

Chaque technique de pose relève des DTU relatifs au parquet. La pose clouée relève du DTU 51.1, la pose collée du DTU 51.2 et la pose flottante du DTU 51.11. Le Document Technique Unifié est un texte normatif rédigé par la profession. Il constitue une référence pour la mise en œuvre, commune pour tous les intervenants du bâtiment. Edité par l’AFNOR, chaque DTU est une norme française NF, reconnue au niveau européen.